« Les fleurs du printemps sont les rĂȘves de l’hiver racontĂ©s, le matin, Ă  la table des anges » Khalil Gibran

Visualisation guidĂ©e : Voyage intĂ©rieur dans les Ă©nergies du renouveau du Printemps💼

Les Ă©nergies du printemps sont lĂ  💼 et c’est une Ă©nergie si particuliĂšre…

Ă©nergie qui est d’autant plus Ă  fleur de peau
que la pĂ©riode que nous traversons au niveau collectif est confrontante et en mĂȘme temps si incroyable, dans le sens qu’elle est aussi porteuse d’un changement de paradigme !

et j’aime cette idĂ©e que toute crise n’est pas uniquement synonyme de danger ; elle reprĂ©sente aussi une opportunitĂ© de transformation !

Depuis bien longtemps, nous vivons pour la plupart d’entre nous Ă  100 Ă  l’heure, dans le faire, dans une course effrĂ©nĂ©e Ă  toujours plus… toujours plus de sĂ©curitĂ©, toujours plus de confort, de consommation…. toujours plus de vouloir, de devoir… toujours plus d’injonctions !!

Alors au fil de l’eau… imperceptivement, cette aviditĂ© amĂšne l’humain Ă  une perte de soi et Ă  une perte de repĂšre !

          🎭 à la perte de tous ces masques que l’on a enfilĂ©s de maniĂšre consciente ou inconsciente et qui nous maintiennent dans des rĂŽles et des piĂšces de thĂ©Ăątre que nous jouons malgrĂ© nous !

Ce qu’il a de plus effrayant, c’est que nous nous sommes identifiĂ©es.s Ă  ces diffĂ©rents rĂŽles !

Et, comme notre corps et notre cerveau fonctionnent selon une mĂ©canique fidĂšles Ă  des dĂ©pendances et des attachements qui entraĂźnent des rĂ©actions…, nous avons du mal Ă  les laisser partir… mĂȘme si nous savons qu’ils nous enferment dans un mal ĂȘtre et une « prison dorĂ©e » !

          ✹ à la perte de soi et du Vivant en nous

Nous avons oublié ce qu’est ETRE VIVANT et nous nous sommes laissĂ©es.s aller Ă  la sur-Vie ! Nous sommes devenues.s des robots qui rĂ©pĂ©tons inlassablement les mĂȘmes programmes nous maintenant accrochĂ©es.s Ă  nos blessures, Ă  nos peurs, Ă  nos conditionnements.

Notre mental qui est dans un bavardage continu et en surmenage nous raconte sans cesse ces mĂȘmes histoires que nous connaissons si bien et qui nous maintiennent dans le connu…


đŸ˜© Un jour, quand on arrive au bout du rouleau, quand notre corps refuse de se lever, quand la fatigue devient chronique…

on cherche alors Ă  mettre des mots sur nos maux, on cherche de nouvelles rĂ©ponses à cette en-Vie de faire autrement, de vivre autrement… cette envie d’ĂȘtre En-Vie !

Mais,
et c’est ce que j’ai fini par accueillir pleinement… la rĂ©ponse ne provient jamais du cerveau, car le cerveau ne connaĂźt que le connu.

Aujourd’hui, vivre au niveau de l’accumulation, de la compĂ©tition et du devenir est un modĂšle qui montre ses limites et qui commence Ă  chavirer.

đŸ«§ c’est un modĂšle qui vĂ©hicule des valeurs masculines souffrantes qui nous ont Ă©loignĂ©es de qui nous sommes vraiment…

il nous a enfermé dans une mécanique, dans un matérialisme qui nous a éloigné des lois du Vivant.

Tu peux en faire l’expĂ©rience en Ă©tant attentive.f aux espaces sur lesquels tu focalises ton attention, qu’est-ce qui est actif en toi ?


Ce qui est précieux,

est que cette perte de soi et cette perte de repĂšre nous amĂšne Ă  une nouvelle façon d’ĂȘtre au monde qui est portĂ©e par le modĂšle qui vĂ©hicule des valeurs fĂ©minines, celles de l’Ă©coute, de l’abandon Ă  ce qui est, de la rĂ©ceptivitĂ©, de l’accueil, de l’observation, de l’ouverture du coeur…

 » Le matin quand tu te lÚves, choisis si tu vas vivre ta journée avec le corbeau ou avec le rossignol  »
Omar Kayam

Remettre son corps et son Ăąme en rĂ©sonance avec l’Esprit des saisons est un essence-ciel pour se reconnecter Ă  sa Vraie nature ; prendre soin de soi et du vivant.

🌾 car le printemps est le temps du renouveau

A l’image de la chenille qui mobilise toute son Ă©nergie pour sortir de sa chrysalide,
c’est le temps oĂč la nature se dĂ©ploie et se renouvelle, oĂč la vie reprend sa place, et oĂč chacun se prĂ©pare Ă  se rĂ©veiller d’une longue nuit et Ă  se dĂ©ployer.

Alors, face à ces énergies de vie, face à tout ce vivant qui vibre, on peut se sentir en proie à des émotions de tristesse, de fatigue.

La mélodie des saisons

La Nature est une grande enseignante et à chaque saison,

elle nous invite à nous relier à notre nature humaine

Dame Nature nous enseigne que rien ne dure, d’oĂč l’importance d’honorer le Vivant en soi, Ă  chaque instant.

Alors, en apprenant Ă  accepter humblement que rien ne dure, en prenant conscience des saisons et de leur rythme, nous surferons mieux entre les pleins et les creux de notre Ă©nergie.

Face au changement de temps et de saisons, la Nature nous enseigne l’impermanence des choses et du vivant et l’écoute de ces diffĂ©rents rythmes qui vivent en nous


que nous le voulions ou pas, que nous en ayons conscience ou pas, notre corps vibre au diapason de la Nature et ses ressources nourrissent notre vitalité si nous savons les mobiliser.

Il est illusoire de vouloir toujours ĂȘtre au top. La Nature nous montre le chemin de l’acceptation : quand nous « stagnons » dans nos vies, c’est peut ĂȘtre quelque chose qui demande Ă  se dĂ©poser et c’est peut ĂȘtre l’annonciation de sauts vers une nouvelle « rive de nous-mĂȘmes ».

Accueillir le chaos en soi, c’est accepter de voir tous nos attachements et les sensations, les Ă©motions, les pensĂ©es associĂ©es. Accepter de voir qu’une partie de nous s’accroche, s’identifie… et à peur de s’ouvrir Ă  l’inconnu et au vide qui s’en suite… au vide crĂ©ateur.

💡 Observe en toi, oĂč en es-tu avec l’acceptation que si le renouveau bourgeonne dehors, il bourgeonne forcĂ©ment en toi aussi ?

L’instant s’abandonne Ă  cette disponibilitĂ© sans avis, Ă  l’inconnu, et au mystĂšre de l’au-delĂ … (l’au-delĂ  de toutes nos croyances et habitudes).

 LE PRINTEMPS ET LE TEMPS DU RENOUVEAU,
DU JAILLISSEMENT DU VIVANT


Accueillir le chaos en soi

Et oui, il peut ne pas ĂȘtre facile de sortir de cette semi lĂ©thargie. Il peut y avoir une envie de prolonger ce repli, de ne pas s’exposer trop vite Ă  ce jaillissement du vivant


Face Ă  ces Ă©motions, une peur consciente ou inconsciente peut Ă©merger des profondeurs, celle d’exister
 car oui, le vivant peut bousculer, confronter
 lorsqu’en soi des espaces se sont refermĂ©s et vivent dans une forme d’obscurité dans laquelle on a oublié  et on s’est oubliĂ©. 

Et en mĂȘme temps,
nos petites cellules se mettent Ă  l’unisson de tout ce vivant…

alors, telle la chenille qui entre dans un processus de transformation intense… et passionnant… en tant qu’humains, la vie nous amĂšne Ă©galement Ă  un profond processus intĂ©rieur pour que se dĂ©ploie la vie en nous et sa manifestation Ă  l’extĂ©rieur de nous. 

⛅ Le renouveau du printemps et la vie qui reprend nous invite à sortir de notre chrysalide et à nous mettre en mouvement.

Tout d’abord, Ă  mettre de l’ordre dans le chaos de nos pensĂ©es en Ă©tant attentives.fs Ă  ce sur quoi notre attention se porte.

💡OĂč se pose ton regard
 sur les moments de beautĂ© ou sur les moments qui sollicitent rĂ©action, rejet, lutte, ressassement… et fatigue, Ă©puisement ?



đŸ€ŻÂ Â Doute et pessimisme sont les poisons de cette saison : ils contaminent le sang et entravent le processus de renouvellement. 

Il faut alors prendre le temps d’aĂ©rer votre terre, de respirer beaucoup, marcher, de faire des rituels d’alignement Ă©nergĂ©tiques pour activer cette montĂ©e de la sĂšve, l’accompagner et faciliter son chemin.

Surtout ne pas rĂ©sister Ă  l’inconfort du chaos ressenti, ne pas s’y attacher et se mettre en mouvement ; ne plus lutter…

Etre en accord avec le chaos,

Pour nous y aider, c’est aller Ă  la rencontre de notre Guerrier de LumiĂšre intĂ©rieure. C’est cet aspect en nous qui donne l’impulse pour grandir et s’Ă©lever vers sa lumiĂšre. C’est notre courage, notre vaillance, notre capacitĂ© de discernement et notre foi.

Quoi qu’il puisse de passer, quels que soient les obstacles qui entravent notre chemin​, nous sommes dĂ©terminĂ©es.s Ă  puiser dans la Force de vie et d’amour que porte notre Guerrier de LumiĂšre intĂ©rieure.

Bien ancré, il est capable de pacifier ce guerrier qui ne sait pas faire autrement que de lutter, combattre quand elle, il se sent attaquée.é dans ses quant à soi !

Aller Ă  la recherche de son Guerrier de lumiĂšre, c’est mobiliser son feu intĂ©rieur, oser s’affirmer, mobiliser ses talents et avancer sur son chemin avec foi. Avancer et marcher dans le noir, sans GPS, sans repĂšre !

Agir en s’abandonnant Ă  ce qui EST et en agissant Ă  partir de cet Ă©lan de vie, cet Ă©lan du coeur.

Pour nous accompagner dans ce processus,
cette saison nous invite au fameux nettoyage de printemps.

đŸ«§Â C’est le moment de drainer son corps pour le nettoyer de toutes les toxines, dĂ©chets qui se sont accumulĂ©s.

đŸ•ŻïžÂ Il en va de mĂȘme pour notre jardin intĂ©rieure, en mettant au compost les croyances, les habitudes qui ne collent plus avec ce que tu sens bourgeonner en toi.


Dans la médecine chinoise, cette saison est en lien avec :


👣 le foie

Son message lorsqu’il est en bonne santĂ© :
« J’accepte de changer pour grandir« 

Et lorsque l’énergie ne circule pas : « Je reste lĂ  oĂč j’en suis« 



đŸ§˜đŸŒâ€â™€ïžÂ la vĂ©sicule biliaire


Son message :
« Je fais des choix bons pour moi« 

Et quand l’énergie est bloquĂ©e :
« Je suis incapable de faire des choix bons pour moi« 

Si au niveau corporel, tu ressens des faiblesses au niveau du foie et de la vĂ©sicule biliaire et si, au niveau Ă©motionnel, tu sens que l’Ă©nergie ne circule pas, tu peux avec tes propres mots et les phrases des organes au-dessus, composer une phrase sur ce modĂšle :

MĂȘme si…… Je choisis….
Cette phrase te permet de reconnaĂźtre lĂ  oĂč tu en es… et en mĂȘme temps de te remettre au point 0, dans cet espace oĂč tout est possible



Pour accompagner cette saison du renouveau :


đŸ„ŠđŸ„ Mars, avril, mai c’est le temps des artichauts, asperges, betteraves, brocolis, cĂ©leri, raids, kiwi, pommes, etc…
aliments diurĂ©tiques, bons pour l’Ă©limination rĂ©nale des toxines, particuliĂšrement l’asperge et l’artichaud.


Compléments alimentaires du printemps 
pour le foie : Ampoule de Chardon-Marie ou d’artichaud

pour la vĂ©sicule biliaire : l’Elixir du suĂ©dois


đŸȘ” L’huile essentielle : de citron pour allĂ©ger le foie, le systĂšme digestif et renforcer le systĂšme nerveux : Ă  respirer dans le flacon une minute le matin et/ou le soir au coucher.

🎁 Pour t’accompagner et dans le prendre soin de soi, j’ai à 💓 de te proposer une visualisation guidĂ©e pour te permettre de te dĂ©poser en toi, accueillir ce qui est, et vivre un rituel en rĂ©sonance avec les Ă©nergie prĂ©sentes.

Avant de commencer

👉 CrĂ©e ton espace sacrĂ© propice Ă  la dĂ©tente : bougie, encens ou huile essentielle

👉 PrĂ©pare-toi un Verre d’eau & un Stylo, ton cahier de voyage

AprĂšs le voyage

👉 Bois ton verre d’eau en conscience et doucement

👉 Accueille-toi

👉 Prends un temps de repos : t’allonger, un bain avec du gros sel peut ĂȘtre ou selon ton inspiration de l’instant 


tu peux aussi me partager ton expĂ©rience (◑‿◐✿)


âšȘâšȘâšȘ bon voyage  🙏

Visualisation guidĂ©e : Voyage intĂ©rieur 💼 dans les Ă©nergies de renouveau du printemps

Musique :