🪔🪔🪔🪔🪔🪔🪔🪔🪔🪔🪔🪔🪔🪔🪔🪔🪔🪔🪔🪔🪔🪔🪔🪔🪔🪔🪔🪔🪔🪔🪔🪔🪔🪔🪔🪔

Je t’invite si tu le souhaites,

⚪ à créer un espace sacré :
                                                            🕯️ bougie
                                                            🔥 encens
                                                            🪔 huiles essentielles…

Puis, je t’invite,

🙏 à t’assoir confortablement, à déposer tes mains sur tes cuisses et à les ouvrir en guise d’accueil, accueil du Grand Mystère, accueil de la vie

🌬️ pose ton attention sur ta présence à l’instant et abandonne toi à ce qui est présent

prends une grande respiration, à l’expire, à l’inspire

🎶 et laisse toi traverser par les mots de ce conte, par les images qui se présentent, écoute ce qui vit en toi…

 

A la fin,

💓 prends un temps dans le silence de ton cœur

📜 et dans la présence de ce moment, dans ton Cahier d’exploration, écris, dessine… ce qui s’invite à toi & en toi 

et note, dessine… l’enseignement que tu en retire… pour toi  

 

« Il était une fois un vieil homme sage qui vivait dans les steppes. Il possédait un cheval merveilleux, une jument que tout le monde lui enviait. 

Un soir, après avoir passé la journée dans les champs, il rentra chez lui et découvrit que la jument avait disparu.Quant ils l’apprirent, sa famille et son voisinage se mirent à la chercher aux alentours. Après de vaines recherches, ils lui adressèrent leurs condoléances : « Nous sommes profondément désolés qu’un tel malheur vous soit arrivé. »

Le vieux sage des steppes répondit alors calmement : « Bonne ou mauvaise chose, seul l’avenir nous le dira. »

Le lendemain matin, le vieil homme des steppes vit deux chevaux galoper vers sa maison. Le premier était la jument qu’il avait perdue, le deuxième était un étalon qui la suivait. C’était un étalon d’une grande valeur. Il alla donc rapidement demander au bureau du comté si quelqu’un avait déclaré la perte de son étalon. Le magistrat du comté lui conseilla de garder l’étalon jusqu’à ce qu’on lui rapporte sa disparition.

Ce soir-là, la famille du vieil homme et les voisins se réjouirent pour cette bonne nouvelle.

Tranquille, le vieil homme des steppes répéta : « Bonne ou mauvaise chose, seul l’avenir nous le dira. »

Une semaine plus tard, le fils du vieil homme chevaucha l’étalon pour une promenade. Comme il n’était pas habile pour diriger un cheval d’une telle carrure, il fit une abominable chute et se brisa la jambe. La famille et les voisins du vieil homme se rassemblèrent et commentèrent : « Ce qui est arrivé est vraiment affreux. Cet étalon a apporté le malheur à la famille. »

Le vieil homme des steppes entendant cela fit à nouveau remarquer : « Bonne ou mauvaise chose, seul l’avenir nous le dira. »

Quelques temps plus tard, le royaume fut entraîné dans une guerre infame contre le royaume voisin. Tous les jeunes hommes du comté furent enrôlés de force dans l’armée. Tous, sauf le fils infirme du vieux sage, qui fut jugé inapte. »